MOBILE

Isolation Phonique

installation d'un isolant pour bénéficier d'une isolation phonique
Un technicien qui installe une laine de verre pour assurer l’isolation phonique

L’isolation phonique : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un ensemble de techniques de construction et de matériaux capables de supprimer ou de réduire considérablement la pollution sonore, que celle-ci provienne de l’intérieur du bâtiment ou de l’extérieur ; elle dépend dans une large mesure des sources de bruit. Nous traiterons ci-dessous des causes de ce type de pollution ainsi que des différentes applications qu’offre l’isolation phonique.

L’isolation phonique : quel type pour quelle application ?

Réduire ou supprimer un son est rendu possible grâce à deux procédés :

D’abord, il est possible de stopper net des bruits provenant de l’extérieur à l’aide de matériaux dits insonorisants. Ces matériaux permettent aussi d’isoler phoniquement un bâtiment afin que les bruits nuisibles soient stoppés net s’ils proviennent de l’extérieur, ou qu’ils soient réduits significativement entre les pièces ou les étages d’un même édifice.

Le deuxième procédé consiste à utiliser des matériaux dits absorbants afin de réduire les bruits ambiants dans une pièce et ainsi en améliorer l’acoustique.

Vous êtes dérangés par les bruits extérieurs

Dans ce cas, tout dépend des sources de bruit : il peut s’agir de bruits résultant d’impact, tel la chute d’un objet lourd à l’extérieur ou même dans une autre pièce ou étage de votre immeuble. Il peut aussi être question de bruits aériens. C’est pour cela qu’il est primordial de déterminer la source des sons afin de mieux traiter le problème des bruits dérangeants.

 

D’où provient le bruit, et quelle est sa nature ?

La source des bruits sourds qu’on appelle communément bruits d’impact est généralement un objet qui touche directement le plancher ou les murs d’une pièce. Puisque le son est une onde qui se déplace en utilisant un médium, les nuisances sonores traversent l’immeuble à travers les murs, dalles et planchers et provoquent des nuisances souvent pénibles pour les occupants. Par exemple, des bruits de talons à l’étage supérieur, en l’absence d’isolation phonique, peuvent être très bruyants, surtout la nuit et très tôt le matin. On peut aussi penser au bruit des véhicules lourds passant dans la rue, et dont les vibrations peuvent être perçus de manières amplifiés dans les maisons mitoyennes en l’absence de matériaux isolants.

Il existe un autre type de bruit, appelée bruit aérien, et qui se propage dans l’air ambiant, tels les klaxons, les pétarades de motos ou les télévisions et autres sources de musique.

Comment traiter les différents types de bruit ?

Il est important de bien isoler toute « l’enveloppe » d’une pièce afin d’éviter la propagation des sons d’impact, puisque la vibration qui en résulte se diffuse dans toutes les parties du bâtiment. Elle traverse ainsi les cloisons comme les murs creux, les parties pleines tels les dalles, les murs porteurs et en général l’ensemble de la structure qui porte l’édifice.

Cependant, cette solution peut être coûteuse et difficile à mettre en place, surtout dans le cas du traitement d’une vieille bâtisse. Un bon compromis consiste à utiliser des matériaux isolants pour une partie seulement de la construction, comme les murs et les plafonds directement mitoyen aux sources de bruits. Cela permet tout de même de diminuer considérablement la nuisance du bruit d’impact ainsi que des autres types de bruits comme le bruit aérien discuté plus haut.

Si la source de nuisance ne consiste qu’en un bruit aérien tel le chahut des enfants d’un voisin, il suffit de traiter les cloisons ou planchers mitoyens à l’aide de faux murs ou faux plafonds comportant l’isolation adéquate.

Poser une isolation ? Faites appel à un professionnel !

On est souvent tenté de réaliser les travaux d’isolation soi-même par souci d’économie. Cependant, il faut savoir que ces travaux sont assez techniques et nécessitent très souvent toute la compétence des professionnels spécialisés en isolation. Le choix de l’isolant, les outils à utiliser, les différences d’isolation de bâtiments en charpente, en béton armé ou en pierres sont autant de défis techniques que seuls des techniciens spécialisés sont à même de relever avec succès. C’est seulement ainsi que vous serez assurés qu’aucun pont phonique ne subsiste après la pause de l’isolant et de l’enduit.

N’hésitez pas à nous consulter pour obtenir une offre de prix pour votre prochain projet d’isolation !

Comment réaliser une bonne isolation acoustique ?

Avez-vous déjà remarqué comme une pièce vide raisonne ? Pourtant, dès qu’on la remplit de meubles, la qualité du son devient beaucoup plus agréable. Ceci est dû au fait que les meubles eux-mêmes absorbent certaines ondes sonores et participent à l’isolation acoustique de nos maisons. Mais ils sont loin d’être suffisant, surtout pour des lieux de travail ou des studios de musique par exemple. Ainsi, des matériaux spéciaux avec un haut indice d’absorption doivent être utilisés afin d’obtenir une meilleure isolation acoustique. Il s’agit principalement de plaques fibreuses absorbantes qui sont posées de manière bien étudiée afin que votre bureau, votre maison ou votre espace social soit bien plus confortable pour votre famille, vos collègues ou vos clients.

Comment poser une isolation phonique sur un mur ?

Poser un isolant sur un mur ou une cloison intérieure reste la meilleure solution afin de réduire ou même éliminer les sons provenant de l’autre côté. Ceci passe la plupart du temps par la pause d’un faux mur, ou ce qu’on appelle de manière plus précise une contre-cloison.

Il s’agit de poser une cloison sur le mur existant, en prenant soin de mettre un isolant et en finissant ce « mur sur le mur » par des plaques de plâtre.

 

Comment isoler un plancher ?

Très efficace contre les bruits d’impact, l’isolation du sol peut notamment être utilisée pour des dalles pleines. Pour ce type de sol, la matière la plus pratique reste le polyéthylène. Les planchers de bois quant à eux peuvent être correctement traités grâce à de la laine de verre, qui en plus de ses qualités d’isolation thermique, est un excellent insonorisant.

On peut aussi poser un faux-plancher ou plancher flottant qui permet de cacher un matériau insonorisant comme des dalles de mousse.

Pourquoi isoler un plafond ?

Dans l’incapacité de traiter tout un immeuble en copropriété ou en condominium, les gens ont la possibilité de traiter leur plafond afin de mieux cohabiter avec leurs voisins du dessus.

Un faux-plafond reste la solution la plus utilisée et la moins onéreuse. Encore une fois, la laine de verre est un matériau de choix qu’on peut cacher entre l’ancien plafond et les plaques de plâtre nouvelle posées par en dessous. Ceci permet aussi de cacher des éléments encastrés (spots, climatisation…) tout en assurant une isolation sonore très performante.

Qu’en est-il des fenêtres et façades en verre ?

Une isolation acoustique performante réalisée sur un mur de façade ne sert à rien si le verre qui compose la fenêtre est de mauvaise qualité. Il est donc important de faire poser du vitrage performant, généralement double avec un gaz rare entre les deux couches, afin de bénéficier d’une isolation thermique et acoustique complémentaire à celle du mur de façade ou de la contre-cloison intérieure.

Au fait, comment fonctionne une isolation phonique ?

Tout le monde aspire à un peu de quiétude chez soi, et donc nous voudrions tous obtenir une isolation phonique parfaite, surtout quand on habite dans un environnement bruyant. Bien sûr on peut rêver d’être protégé du bruit par une paroi constituée d’un matériau très dense telle la roche avec une épaisseur de plusieurs dizaines de centimètres, mais dans la pratique peu de gens peuvent se permettre cela.

Aujourd’hui, vous avez la possibilité d’accéder à des matériaux à haute performance insonorisante ainsi qu’à des techniques comme le principe masse-ressort-masse. En théorie, ce principe est assez simple : il s’agit de poser le matériau isolant entre deux masses que sont la cloison extérieure formant la façade d’un part et le mur intérieur d’autre part. Cette couche d’isolant, appelée ressort, élimine le bruit venant de l’extérieur ou le réduit fortement.

Les isolants peuvent être rigides, comme les plaques de mousse ou de plâtre fibreux, ou bien doux, comme la laine de verre ou de roche. Généralement, les isolants doux sont préférés pour jouer le rôle de ressort dans ce type de système. Evidemment, plus le matériau choisi est épais, plus ses qualités insonorisantes seront élevées. 

Quels matériaux choisir ?

Il existe plusieurs types d’isolants qui ont des usages et des résultats différents. 

Pour isoler vos planchers, pensez au polyéthylène. Il s’agit d’une matière synthétique dur, peu onéreuse et très efficace pour l’isolation acoustique des sols. Il a d’autres propriété physico-chimiques qui en font un excellent choix pour isoler les sous-sols et les endroits à forte variation thermique.

La laine de verre est généralement utilisée comme isolant thermique afin de protéger les maisons et les autres constructions durant les hivers rigoureux. Mais ce que les gens oublient bien souvent c’est que la laine de verre est un excellent insonorisant. Le fait qu’il s’agisse d’un matériau doux le rend très souple et donc facile à utiliser pour l’isolation des cloisons intérieurs et des murs de façade. Il présente néanmoins certains inconvénients, et doit donc être utilisé à bon escient, d’où l’importance de la compétence et l’expérience du technicien en charge de sa pose.

La laine de verre se présente sous la forme de panneaux assez légers et faciles à manipuler, et présente l’avantage considérable d’être semi rigide.

Le liège est une alternative séduisante pour les gens qui sont sensibles à l’impact environnemental de leur projet de rénovation ou de construction, puisqu’il s’agit d’une matière naturelle. Il s’agit d’un bon isolant qui a été utilisé de manière importante pour atténuer l’écho dans les studios de production musicale.

La laine de roche, en plus d’être un excellent isolant thermique, et aussi prisée pour ses qualités acoustiques et sa résistance au moisissure.

Ainsi, il existe une large gamme de produits insonorisants qui ont des utilités et des propriétés différentes selon votre besoin et votre budget. C’est pour cette raison que vous avez besoin d’un professionnel capable de vous accompagner dans votre projet et vous livrer une solution d’isolation phonique adaptée à votre situation.

Encore des questions ? Contactez-nous ! 

Si vous avez d’autres questions au sujet de l’isolation phonique, n’hésitez pas à nous contacter, un spécialiste se fera un plaisir de répondre à vos questions dans les plus brefs délais.

Nous offrons aussi des devis totalement gratuits et sans engagement de votre part. Il suffit pour cela de répondre à quelques questions sur le formulaire ci-dessous :

Demandez votre devis gratuitement

Demandez votre devis gratuitement

articles pertinents
Les astuces pour bénéficier du CITE
Uncategorized

Profiter du CITE pour votre transition énergétique

Les politiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments entraîneront d’importants changements dans l’industrie de la construction et des

Call Now Button